0
SPC Jeunes
La foi attitude #7 : Deuxième terre inconnue, la terre de la prière.
La foi attitude #7 : Deuxième terre inconnue, la terre de la prière.

| Père Ludovic

La foi attitude #7 : Deuxième terre inconnue, la terre de la prière.

Cette semaine nous poursuivons notre pèlerinage virtuel à Lourdes. Bon voyage en terre inconnue !

Hello à tous,

Aujourd’hui, deuxième partie de notre voyage à Lourdes. Deuxième terre inconnue : la terre de la prière. 

Lourdes est avant tout l’histoire d’une rencontre : la rencontre de Bernadette avec la Vierge Marie. Une rencontre qui s’est renouvelée 18 fois. Et chaque fois, Bernadette a prié de tout son cœur, de tout son être. De là est née la mission de Lourdes : porter la prière et l’espérance pour le monde.

Découvrons ensemble l’actualité du message de Lourdes. Oui c’est bien chacun de nous, ici et maintenant, que Marie regarde, du même regard de tendresse qu’elle a porté sur Bernadette. Chacun des signes de Lourdes redit cette attention maternelle. La grotte est sombre, et Marie l’illumine de sa présence rassurante. La lumière des cierges brule jour et nuit, et Marie nous appelle à garder espoir. L’eau sort de nulle part et devient une source limpide, et Marie l’offre à Bernadette. Vous pouvez aller sur le lien suivant pour découvrir plus précisément ces signes de Lourdes.

« Beaucoup d’œuvres deviennent sombres, par manque de lumière, par manque de prière. Ce qui maintient la lumière, ce qui donne la vie à la lumière chrétienne, ce qui illumine, c’est la prière. »  Pape François

Alors prions… comme Bernadette l’a fait auprès de Marie, avec son chapelet. Prier le chapelet, c’est regarder Jésus avec les yeux de Marie, et l’aimer avec le cœur de Marie. Voici un lien pour découvrir comment prier le chapelet et découvrir le rosaire.

Sur notre Paroisse, des personnes font vivre ce rosaire. Maryse témoigne :

« J’ai envie de dire que le Rosaire se vit tout comme la messe. Cela fait presque 5 ans que je participe au Rosaire toutes les semaines ou presque. Il m’a beaucoup aidé et il m’aide encore. Quand j’ai rejoint le groupe j’étais en pleine galère, pleine de rancunes, de colère et dans une  profonde souffrance et  doucement j’ai trouvé l’apaisement et j’ai recommencé à vivre et j’ai appris à vivre avec cette douleur. Le Rosaire : on prie 4 chapelets en méditant la vie de Jésus. Nous prions les uns pour les autres, pour le Pape François, pour les prêtres, les évêques, l’Église,  pour les malades, pour les défunts, les Ames du purgatoire, pour nos amis, pour les catastrophes et pour nous même. Et j’en oublie.

Le Rosaire m’apporte la Paix, me donne de la force pour continuer le chemin, me réconforte quand ça ne va pas bien ou que je doute. Marie est toujours là avec Jésus. »

A Lourdes, chacun donne à son passage dans la Grotte ou à son arrêt devant la Grotte le sens qu’il peut et qu’il veut lui donner. Ce n’est pas tellement le geste qui compte, mais la foi ou l’intention qui anime la démarche.

Maintenant on peut remercier Marie, pour ce beau pèlerinage virtuel. Nous aurions dû être ensemble, mais en faisant chacun ce beau chemin dans nos maisons, nous avons pu être ensemble par la prière. Nous vous saluons, Marie, oh vous Notre Dame…

Soyez bénis,
Annie.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.